Haltérophile : faire des maxs tous les jours ?

par | Nov 24, 2021 | Conseils pour l'haltérophilie

Une question que vous vous êtes déjà posée si vous pratiquez l’haltérophilie : Est-il possible de faire des maxs tous les jours sans l’aide de produits dopants ? La réponse est oui, à condition de respecter quelques règles.

 

Pouvez-vous faire des maxs tous les jours ?

 

La première chose à considérer si vous voulez essayer de faire des maxs tous les jours est votre niveau. Si vous êtes un haltérophile débutant et que votre technique n’est pas encore au point, s’entraîner au maximum chaque jour n’est évidemment pas une bonne idée. C’est d’ailleurs le cas pour tous les autres protocoles d’entrainement avancé. Il est important de vous entraîner d’une manière adaptée à votre niveau actuel. Essayer de vous entraîner comme un haltérophile avec un niveau plus avancé sera contre-productif.

 

Cependant, vous devez garder en tête qu’il n’y a pas que le niveau technique à prendre en compte. Chaque athlète va réagir différemment à un type d’entrainement et ce n’est pas vraiment une qualité prévisible, il s’agit plutôt de quelque chose qui émerge au fil du temps dans la carrière d’un athlète. Certains haltérophiles réagissent mieux à une intensité plus faible et à un volume plus élevé. Même avec une préparation adaptée, ils ne réagiront pas aussi bien que d’autres. Avec le temps ils vont évidemment s’adapter à une intensité plus élevée et à un volume plus faible, mais cela leur demandera plus d’efforts.

 

Il y a aussi certains haltérophiles qui vont se blesser très facilement en fonction de leur type d’entrainement. Pour certains, trop de volume détruira leur corps même avec une intensité relativement faible, mais à l’inverse une intensité extrêmement élevée avec un volume très faible leur permettra de se sentir bien et de moins se blesser.

Le seul moyen de savoir ce qui fonctionne le mieux pour vous est d’essayer plusieurs styles d’entrainement.

 

Si vous voulez toujours essayer de faire des maxs tous les jours sans exploser au bout de trois jours, il y a un certain nombre de règles à respecter :

 

Commencez progressivement

Si vous n’avez pas l’habitude, ne commencez pas avec des maxs sur 4 exercices différents tous les jours.   

Donnez-vous au moins 2-3 semaines pour vous approcher progressivement de l’intensité maximale. Gardez un volume modéré et augmentez l’intensité au fil des semaines jusqu’à ce que vous arriviez sur vos charges max.

 

Éviter de faire des échecs 

C’est quelque chose d’assez difficile pour certaines personnes, qui n’arrivent pas à évaluer si oui ou non ils sont capables d’effectuer un mouvement. Vous devez garder en tête qu’un échec est beaucoup plus fatiguant nerveusement, et musculairement, qu’un arraché ou un épaulé réussi. Peu importe le type d’haltérophile que vous êtes, cela va arriver au moins de temps en temps.  

 

Lorsque vous réalisez que vous allez faire un échec, n’insistez pas, en particulier s’il s’agit de mouvements lourds comme le squat. Moins vous allez insister, moins vous allez vous fatiguer, évidemment cela ne s’applique pas systématiquement. Vous devez peser le pour et le contre, et voir si une répétition vaut la peine d’être tenté.

 

Ne faites pas des vrais maxs

Cela va de pair avec le fait de ne pas faire d’échecs, quand je parle de faire des maxs quotidiennement, ce n’est pas un véritable effort maximal.

Vous devez laisser une petite marge, pas seulement pour éviter un échec, mais surtout pour maintenir une certaine vitesse et un rythme que nous voulons développer en haltérophilie.

 

Si chaque jour, vous effectuez des squats avec une phase concentrique qui dure 10 secondes, vous entraînez votre corps à produire beaucoup de force, mais au détriment de la vitesse. Cela peut être intéressant en force athlétique, mais en haltérophilie cela risque de poser des problèmes. Je ne dis pas que chaque répétition au squat doit remonter en moins d’une seconde, mais vous devez tout de même garder un minimum de vitesse.

C’est donc pour ça que vous devez éviter les vrais efforts max.

 

Limitez le volume 

Je pense que tout le monde peut effectuer des maxs tous les jours si le volume est faible et que le nombre de répétitions pour y arriver n’est pas élevé. En revanche, si vous commencez à ajouter un tas de répétitions supplémentaires lors de vos échauffements, de vos exercices de renforcements, et de vos tentatives de max, je ne peux rien vous garantir.

Si vous ne savez pas quel volume d’entrainement votre corps peut encaisser, allez-y progressivement.

 

Variez les exercices

Je pense qu’il est important de varier les exercices régulièrement si vous décidez de faire des maxs tous les jours. Cela vous permettra de faire une pause physiquement et mentalement, et vous serrez ainsi plus productif.

 

Pour finir, n’essayez pas de vous entraîner de cette façon éternellement sans faire de pauses. Vous aurez besoin de faire une pause à un moment, au moins mentalement. Personne ne peut pousser son corps au maximum chaque jour indéfiniment, peu importe à quel point vous pensez être fort. Tout le monde finit par s’épuiser.

Vous obtiendrez de bien meilleurs résultats en alternant ce genre d’entrainement avec des périodes plus tranquilles.

 

 

Arthur Turpin

athlète à

POWERCAMP

Rate this post

Suivez-nous sur les réseaux :

POUR LES HALTEROS :

D’AUTRES ARTICLES