Bouger ses pieds pendant l’arraché et l’épaulé

par | Sep 28, 2021 | Conseils pour l'haltérophilie | 0 commentaires

 

En haltérophilie les pratiquants peuvent rencontrer des difficultés lors du déplacement de pieds pendant l’ arraché et l’ épaulé. Dans cet article nous verrons comment remédier à ce problème en vous exposant les différentes techniques, ainsi que des conseils simples pour vous aider à mieux bouger vos pieds.  

Premièrement, faut-il déplacer ses pieds lors de l’ arraché et de l’ épaulé ?

 

La réponse est assez simple : en haltérophilie vous devez effectuer votre mouvement de la façon la plus efficace possible, et cela signifie faire ce qui fonctionne le mieux pour vous, pas pour quelqu’un d’autre.

Déplacer vos pieds d’une position de départ à une position de réception plus large est l’approche la plus courante car c’est ce qui fonctionne le mieux pour la plupart des gens.

Cependant, les deux positions de pieds n’ont techniquement rien à voir l’une avec l’autre et sont bien différentes. Le déplacement de pieds doit s’effectuer de façon naturelle et se faire en fonction de vos proportions, de votre mobilité, de votre confort, et de votre style technique, et non de sa relation avec l’autre mouvement.

Si votre position de départ est plus stable et plus efficace que votre position de squat habituelle, alors ce sont les positions que vous devez utiliser ; de même, si les deux positions sont les mêmes, que les pieds n’ont pas besoin de changer de position et que vous vous sentez solide et stable lors de la réception alors ne changez rien !

Les différents déplacements de pieds en haltérophilie ?

 

-Effectuer un saut lors du déplacement de pieds et la technique la plus répandue en haltérophilie. Même si la position de départ est identique à la position de réception, cette technique à l’avantage d’assurer une accélération maximale vers le bas rendu possible en raison de l’absence totale de résistance contre le sol pendant un court instant.

Cependant, cela peut aussi créer une opportunité pour un mauvais placement en réception, généralement trop large ou trop en arrière.

-Faire glisser les pieds vers l’extérieur au lieu de les soulever complètement nécessite un mouvement et un timing plus précis, et peut limiter l’accélération vers le bas, mais si le mouvement souhaité est minime, il peut être plus facile d’éviter un mauvais placement en réception. Cela peut également faciliter légèrement l’absorption de la force descendante de la barre, car le pratiquant se retrouvera plus rapidement sur la plateforme, prêt à amortir la barre contrairement à une personne qui effectue un saut plus en hauteur.

-Ne pas bouger les pieds du tout peut être une technique comme une autre, mais c’est le plus souvent la cause d’un problème technique. Comme le fait de ne pas produire une force suffisante avec les jambes pendant la fin du tirage ou de chuter trop tôt sous sa barre.

Souvent durant l’arraché et l’épaulé, les haltérophiles débutants déplacent leurs pieds quand la charge et relativement légère et à mesure que celle-ci augmente, ils n’arrivent pas à garder ce déplacement. Ce changement indique que la plupart du temps, le non déplacement des pieds n’est pas intentionnel mais plutôt le résultat d’une incapacité à exécuter les mouvements, et ce même quand la charge augmente.

Comment bien choisir sa position ?

 

Position de départ : Pour l’arraché ainsi que pour l’épaulé, l’idéal est de trouver la position de départ dans laquelle vous vous sentez capable de générer le plus de force, généralement il s’agit d’une largeur similaire à votre largeur de hanche.

Position de réception : L’idéal encore une fois est de trouver la position dans laquelle vous vous sentirez capable de réceptionner le mieux vos barres, cette position doit être la plus stable possible. Elle est souvent similaire à votre largeur d’épaule. La plupart du temps il s’agit de la même position que votre squat.

Cette position de largeur d’épaule permet aux hanches de pouvoir descendre le plus bas possible durant la réception, et de pouvoir garder votre torse le plus vertical possible.

En résumé, vous devez essayer de trouver la position la plus forte, la plus stable et la plus basse possible tout en gardant votre torse le plus vertical.

Les recommandations de l’équipe TPI :

 

Si vous débutez en haltérophilie et que vous ne savez pas quelle technique utiliser, nous vous recommandons d’essayer la technique la plus courante évoquée un peu plus haut, qui consiste à effectuer un saut pour décoller complètement vos pieds de la plateforme lors du déplacement à l’arraché et à l’épaulé. 

En revanche si vous gardez les pieds au sol, assurez-vous qu’il s’agit d’un choix conscient et qu’il est exécuté correctement et de manière cohérente peu importe la charge, et non car vous n’arrivez pas à conserver ce déplacement.

 

Le plus important à retenir d’après nous, est de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous, de la même façon dans l’haltérophilie en général il est important d’essayer et de trouver ce qui vous convient le mieux.

Garder à l’esprit que même à haut niveau, chaque athlète à un déplacement de pieds (ou non) différent, et aucune technique n’est plus correcte qu’une autre.

 

Rate this post

Suivez-nous sur les réseaux :

POUR LES HALTEROS :

D’AUTRES ARTICLES