En haltérophilie, tout ce dont vous avez besoin c’est une barre, une bonne paire de chaussures, beaucoup de poids et un espace décent pour vous entraîner. Cela dit, si vous voulez essayer de booster vos performances, vous pouvez toujours ajouter quelques éléments à votre sac de sport.

Comme vous le savez sûrement, pour devenir plus fort et faire du muscle, vous devez exposer votre corps à des charges de plus en plus lourdes. En haltérophilie, vous devez entraîner votre corps à s’adapter, se muscler et à devenir plus fort, utiliser la même charge encore et encore ne changera pas grand-chose à votre progression.                                                Alors que des charges seront progressivement plus lourdes avec des entraînements plus durs qui augmenteront votre force, il est possible que vos articulations subissent un peu ce changement. Les squats lourds peuvent être particulièrement difficiles pour vos genoux à certains moments, tout comme les exercices de poussée et de tirage pour le haut du corps.

Dans certains cas des équipements tel qu’une ceinture, des genouillères, des bandes poignets ou des sangles de tirage peuvent vous aider à protéger vos articulations, booster vos performances ou simplement vous mettre en confiance pour certaines barres.

Dans cet article, nous allons voir les différents types d’équipements et ceux qui selon moi sont les plus bénéfiques pour la pratique de l’haltérophilie.

 

La Ceinture 

 

En haltérophilie, avant de commencer à soulever des barres lourdes (avec ou sans ceinture), vous devez être capable d’effectuer les mouvements avec une bonne technique. Vous devez apprendre à bien respirer pour renforcer votre tronc, mais aussi à bien utiliser la ceinture en créant une pression intra-abdominale.

Je pense qu’une ceinture peut être bénéfique, à condition qu’elle ne soit pas utilisée tout le temps. Personnellement, j’utilise la ceinture pour certains mouvements : les épaulés, les jetés, les tirages et les squats mais jamais en dessous de 80%. Il est important de respecter cette règle. Arrêtez d’utiliser la ceinture jusqu’à ce que vous en ayez absolument besoin pour vos répétitions les plus lourdes, et continuez à repousser cette utilisation tant que vous le pouvez.

Si vous l’utilisez trop souvent, ou si vous comptez dessus sur tous vos mouvements dès le début de votre montée en charge, vous arrêterez d’utiliser ou de renforcer les muscles nécessaires pour maintenir naturellement votre colonne vertébrale. Pratiquer l’haltérophilie sans ceinture est également l’un des moyens les plus efficaces pour renforcer les muscles abdominaux de votre tronc.

Enfin, gardez à l’esprit que certains haltérophiles n’en utilisent pas du tout. C’est aussi une question de préférence personnelle et ce n’est pas obligatoire, tout comme la plupart des équipements d’ailleurs.

 

Les bandes poignet 

 

Les bandes poignet c’est un peu comme la ceinture, je pense que vous devriez les utiliser en dernier recours si vos poignets deviennent douloureux au point de ne plus pouvoir supporter la douleur. Mais si vous n’en avez pas besoin, alors ne les utilisez pas et n’ayez pas peur de tirer sans.

Pour ce qui est du choix des bandes, vous avez le choix entre des gros protèges poignets assez courts et plutôt larges, ou alors des bandes beaucoup plus fines et qui sont donc plus longues.

Beaucoup des meilleurs haltérophiles utilisent la deuxième option, c’est-à-dire les bandes plus longues qui ressemblent à un bandage autour du poignet. Je préfère utiliser ça plutôt que des gros protèges poignets. Les bandes poignet plus fines et plus longues sont, d’après moi, mieux adaptées à la pratique de l’haltérophilie. Vous pouvez les ajuster en serrant plus ou moins la bande à l’endroit où vous le souhaitez sur votre poignet. Personnellement j’utilise une paire de bandes conçues initialement pour la boxe, que j’ai achetée 5€, et que j’utilise depuis plus de 3 ans maintenant.

Concernant les  protèges poignets plus larges, je les trouve beaucoup moins confortables, en plus de ça, si vous avez déjà du mal à garder votre barre à pleines mains en position de front rack, ils ne vous aideront pas.

 

Genouillères et bandes genoux 

 

On peut voir un peu de tous chez les haltérophiles concernant les genoux, en effet certains utilisent des genouillères relativement épaisses quand d’autres préfèrent des bandes genoux ou des genouillères plus fines. Les genouillères assez épaisses et les bandes exercent une compression au niveau du genou, ce qui favorise l’augmentation du débit sanguin et aide à réduire l’inflammation dans l’articulation du genou pendant et après les entraînements. Elles offrent également un maintien latéral qui permet une meilleure stabilisation de l’articulation ainsi qu’un certain confort.

Personnellement je préfère utiliser des bandes genoux ou alors des genouillères plus fines comme celles portées par les Chinois. Je parle de ces genouillères très légères qui n’apportent pas vraiment un maintien supplémentaire mais qui vont plutôt garder l’articulation au chaud.

Pour les bandes, c’est un peu comme avec les protèges poignet, je préfère utiliser quelque chose que je peux ajuster comme je le souhaite autour de mon genou. Quand je les utilise pendant l’épaulé, les genouillères ont tendance à me gêner quand la barre passe dessus. Les bandes elles, sont plus fines et ne me posent pas ce problème. Un autre avantage des bandes, et qu’il n’y a pas cette épaisseur derrière le genou quand je suis en bas de mon squat.

 

Au final, peu importe le type de genouillères que vous utilisez, elles seront toujours plus rapides à mettre que des bandes. Sauf peut-être si vous pratiquez la force athlétique…

 

Sangles de tirage 

 

Je pense qu’en haltérophilie, les sangles de tirage devraient être utilisé seulement pour les soulevés de terre ou tirage d’arraché et d’épaulé, et seulement dans certains cas pour l’arraché. La règle est simple, si vous pouvez tirer sans les sangles, et que votre technique ne se dégrade pas, alors faites-le.                                                                                                        Par exemple, si vous devez monter sur un complex avec 3 arrachés relativement lourd et que vous ne devez pas reposer la barre au sol, il se peut que les sangles soient utiles. Dans ce cas-là, elles peuvent vous aider à relâcher vos bras et vous éviter d’être trop crispé. Si votre grip n’est pas un souci et que la barre ne vous glisse pas des mains, alors n’utilisez pas les sangles.

Pour ce qui est de l’épaulé, je vous conseille fortement de ne pas les utiliser, si votre technique n’est pas parfaite ou si vous avez des problèmes de mobilité, vous pouvez vous faire très mal lors du passage des coudes.

 

Pour terminer, même si les équipements peuvent vous apporter un petit boost sur vos grosses barres, un peu plus de stabilité, de confort ou de confiance, ne les utilisez pas systématiquement.

Si vous le pouvez, il est préférable, dans la majeure partie du temps, de ne pas les utiliser. Et cela vaut encore plus si vous débutez, dans ce cas, un simple short et une paire de chaussures d’haltérophilie feront l’affaire !

 

Important 

 

Il est important de noter que l’utilisation de ces différents équipements n’est pas destinée à prévenir les blessures déjà existantes. Ce ne sont pas des genouillères qui vont soigner vos douleurs aux genoux, ni votre ceinture qui va arranger votre douleur lombaire.

 

Arthur Turpin

athlète à 

POWERCAMP

Rate this post