Portrait : Halil Mutlu

par | Avr 3, 2022 | Portraits | 0 commentaires

Halil Mutlu né Halil Aliev le 14 juillet 1973 à Postnik en Bulgarie, est un ancien haltérophile turc avec plusieurs titres olympiques et de champion du monde. Il est l’un des quatre haltérophiles à avoir remporté trois médailles d’or consécutives aux Jeux Olympiques, et l’un des plus décorés de tous les temps.

 

LA LÉGENDE HALIL MUTLU

 

En effet, en termes de médailles d’or internationales, même jusqu’à aujourd’hui, personne ne surpasse ses réalisations. Cela inclut dix médailles d’or aux Championnats d’Europe, cinq médailles d’or aux Championnats du monde et vingt records du monde ! Peut-être le plus impressionnant, Mutlu est l’un des quatre seuls haltérophiles à avoir remporté l’or à trois reprises aux Jeux Olympiques, à Atlanta en 1996, à Sydney en 2000 et à Athènes en 2004. Il a même participé aux Jeux de Barcelone en 1992.

Sa carrière a duré dix-huit ans, de 1991 à 2008, durant laquelle il aura concouru dans quatre catégories de poids différentes : -52kg, -54kg, -56kg et -62kg.

Halil est également connu pour être l’un des cinq hommes de l’histoire à avoir épaulé-jeté trois fois son poids de corps !

 

LE DÉBUT D’UNE CARRIÈRE EN OR 

 

La première fois que Mutlu goûta à l’or international, ce fut aux championnats du monde de 1994 à Istanbul. Lors de cette compétition, il réalisa un six sur six, avec un arraché à 130kg et un épaulé jeté à 160kg. Ce total de 290kg était quinze kilos plus lourds que ce qu’il avait fait aux Championnats du monde de 1993, et 42,5kg de plus qu’aux Championnats d’Europe de 1992. A partir de ce moment, il n’a fait que continuer à s’améliorer, remportant ainsi seize des dix-sept compétitions internationales suivantes auxquelles il a participé.

 

Le plus gros total de Mutlu n’était pas son meilleur Sinclair, car il a été effectué au cours de ses dernières années vers la fin de sa carrière lorsqu’il concourait dans la catégorie des -62kg. Ce total a été établi à Vancouver en 2003 lors des championnats du monde, où il a remporté l’or, Halil a alors arraché 147,5kg et épaulé jeté 175kg pour un total de 322,5kg !  Comparé aux records du monde d’aujourd’hui de 154/183/333, il était un peu en retrait c’est vrai, mais son poids ainsi que son âge n’étaient pas idéals pour Halil. Il était clairement le plus petit des -62kg, et même de toute la compétition, après tout, il ne mesurait que 1m50.

 

L’EXPLOIT OLYMPIQUE

 

La meilleure performance Sinclair de Mutlu c’est réalisé trois ans plus tôt, à Sydney en 2000 lors des Jeux Olympiques, en tant qu’athlète -56kg. Halil fut incroyablement dominant durant cette compétition sans réelle menace de la part de qui que ce soit d’autre. En fait, il aurait pu simplement faire ses barres d’ouverture et remporter tout de même la compétition. Bien sûr, quand on a battu vingt records du monde au cours de sa carrière, il est impensable de s’en tenir à un deux sur six juste pour gagner la compétition. Il convient de mentionner qu’à ce moment-là Mutlu détenait déjà les trois records du monde dans cette catégorie à 137,5/166,5/302,5, tous atteints au cours de l’année précédente. Il avait également fixé neuf autres records du monde au début de cette décennie dans les catégories -52kg et -54kg.

Lors de cette fameuse compétition Olympique en 2000, Mutlu ouvra à l’arraché à 130kg, puis 135kg, et enfin 138kg pour battre son propre record du monde d’un demi-kilo.

Les règles à l’époque étaient que, même si des augmentations plus petites pouvaient être tentées pour établir un record du monde, seules les augmentations de 2,5kg comptaient pour la compétition. Comme Mutlu avait arraché 138kg, cela comptait désormais comme un record du monde, mais son total était de 137,5kg.

 

Concernant l’épaulé-jeté, Mutlu ouvrit à 160kg avant de battre à nouveau un autre record du monde de 1kg avec une barre à 167,5kg lors de son deuxième essai, évidemment il s’agissait encore de son propre record du monde. Il a ensuite tenté 170kg pour son dernier essai mais il n’a pas réussi. Mutlu est reparti de cette compétition après avoir marqué l’histoire avec deux records du monde, trois records olympiques et une deuxième médaille d’or olympique. Ce total de 305,5kg à 55,62kg de poids de corps lui a permis d’obtenir un Sinclair de 470,21.

L’année suivante, Halil a encore une fois battu les records du monde à l’arraché et à l’épaulé-jeté, mais pas lors de la même compétition. Il a arraché 138,5kg et a épaulé jeté 168kg.

 

En 2003, malgré une déchirure de la coiffe des rotateurs et une rupture du tendon du biceps, Halil Mutlu s’est quand même rendu aux Championnats du monde, gagnant à nouveau pour la quatrième fois consécutive. Un an plus tard, il remporta son troisième titre

Olympique avec un arraché à 135kg et un épaulé-jeté à 160kg.

 

LE DÉBUT DE LA FIN

 

Avec le temps, les blessures et l’âge (il avait maintenant trente et un ans) ont commencé à ralentir Mutlu. Ainsi, malgré deux autres victoires aux Championnats d’Europe en 2005 et en 2008, Halil Mutlu n’a plus jamais participé à de grosses compétitions.

Il convient de mentionner qu’en 2005, Halil Mutlu reçu une interdiction de deux ans pour l’utilisation de nandrolone anabolisante, bien qu’il ait maintenu qu’il n’avait consommé aucun produit améliorant la performance. À son retour sur la scène internationale en 2008, Halil s’est retiré, commentant qu’il n’avait pas été en mesure d’atteindre son objectif de poids à l’entraînement.

 

Ses réalisations dans le sport resteront remarquables. Sa domination a effectivement anéanti les chances de célébrité d’autres personnes dans sa catégorie de poids. Mais plus que la plupart, Halil a repoussé les limites de ce qu’un homme est capable de faire.

Rate this post

Suivez-nous sur les réseaux :

POUR LES HALTEROS :

D’AUTRES ARTICLES