Hossein Rezazadeh est clairement devenu une légende en Iran. L’haltérophile Iranien des années 2000 était, fait intéressant, le seul poids super-lourd non russe ou soviétique à avoir remporté des Jeux olympiques depuis les années 1960 (sans compter les années où l’URSS a boycotté les jeux). La carrière de Rezazadeh s’étend de 1998 à 2006, durant cette période, l’iranien a multiplié les médailles d’or dans les différentes compétions auxquelles il a participé. Il est d’ailleurs triple médaillé d’or aux Championnats d’Asie, double médaillé d’or aux Jeux asiatiques, quadruple champion du monde et double champion olympique. Il a battu six records du monde et sur ses treize compétitions internationales, il a été onze fois champion !

 

DES DÉBUTS TRÈS PROMETTEURS

 

Les seules fois où Rezazadeh n’a pas remporté l’or, ce sont lors de deux de ses trois premières compétitions, en 1998 et en 1999, aux Jeux asiatiques et aux Championnats du monde. Aux Championnats du monde de 1999, ses premiers en tant que senior, Rezazadeh a en fait réuni un total très prometteur, arrachant 206kg, un nouveau record du monde, et 242,5 kg à l’épaulé jeté pour un total de 447,5kg. Malheureusement, lors de cette compétition il a dû affronter deux des plus grands, Andrei Chemerkin et Jaber Saeed Salem. Il a fini à la troisième place, mais son arraché record du monde et son épaulé-jeté ont été très prometteur.

PREMIERS JO, PREMIÈRE PLACE !

 

Un an plus tard, en 2000, Rezazadeh est allé aux Jeux olympiques de Sydney ou il a réalisé la performance de sa vie. Durant cette compétition, il établira trois records du monde et quatre records olympiques. C’était surement la catégorie de poids super-lourd la plus compétitive et la plus excitante à regarder. Six haltérophiles ont arraché plus de 200kg, mais aucun n’a réussi à faire que Rezazadeh qui, bien qu’il ait raté 210kg lors de sa deuxième tentative, et passé à 212,5kg pour son troisième essai pour prendre l’avantage sur Ronny Weller, qui venait d’établir un record du monde à 210kg. Rezazadeh a réussi son arraché, battant son propre record du monde de six kilos et demi !

Le niveau était tout aussi impressionnant durant l’épaulé-jeté, avec cinq haltérophiles sur six à épauler et jeter 255kg ou plus.

Pour vous donner une idée du niveau, aux Jeux olympiques de Rio en 2016, un seul haltérophile a réussi à faire ça, Lasha Talakhadze. Rezazadeh a donc commencé avec 250kg, pour ensuite faire 255kg et finalement 260kg lors de sa dernière tentative, pulvérisant ainsi le record du monde d’un demi-kilo. C’est lors de cette compétition que Chemerkin a tenté 272,5 kg à l’épaulé-jeté pour tenter de battre Rezazadeh. Bien sûr, s’il l’avait fait, vous le sauriez.

 

Aux Championnats du monde de 2002, Rezazadeh a arraché 210kg et a également établi un nouveau record du monde à l’épaulé-jeté avec 263k. Ce total de 473kg était un demi-kilo au-dessus de son meilleur total des Jeux Olympiques de Sydney en 2000.

 

Lors des championnats du monde suivants en 2003, Rezazadeh s’est retrouvé rapidement favoris de la compétition après avoir assuré la médaille d’or lors de sa première barre d’épaulé-jeté à 250kg, il a ensuite essayé 263,5kg pour battre son propre record du monde. Malheureusement, il n’a pas réussi.

Cette année-là, en revanche, il a réussi à prolonger son record du monde avec 213kg à l’arraché aux Championnats d’Asie.

 

JEUX OLYMPIQUES 2004, ENCORE UNE PREMIÈRE PLACE !

 

En 2004, lors de ses deuxièmes et derniers Jeux olympiques, Rezazadeh a remporté une victoire beaucoup plus facile qu’aux Jeux olympiques précédents. À ce moment-là, Rezazadeh avait déjà dominé le sport pendant plus de cinq années.

Lors de ces Jeux Olympiques, il a réussi à arracher 210kg, ce qui l’a mis en tête du classement. Durant l’épaulé-jeté, il a réalisé 250kg lors de son premier essai avant de passer à 263,5kg pour établir un nouveau record du monde, celui dont il rêvait depuis longtemps. Lors de cette compétition, Rezazadeh a réalisé son plus gros total avec 473,5kg !

 

UNE CARRIÈRE COURTE MAIS INTENSE

 

Rezazadeh a continué à concourir au cours des années suivantes, remportant l’or aux Championnats d’Asie en 2005, aux Championnats du monde en 2005, aux Jeux asiatiques en 2006 et aux Championnats du monde en 2006.

Juste avant les Jeux olympiques de Pékin 2008, les médecins de l’équipe lui ont conseillé de ne pas participer pour des raisons de santé. C’est ainsi que la dernière fois que nous avons vu le grand Hossein Rezazadeh concourir, c’était en 2006.

Rezazadeh avait remporté onze compétitions internationales au cours de son illustre carrière. Il a totalisé plus de 470kg à trois reprises, plus que tout autre haltérophile de tous les temps à cette époque.

 

Au cours des années suivantes, Rezazadeh est devenu conseiller de l’équipe nationale et s’est même essayé à la politique. Il a été élu en 2013 membre du conseil municipal de Téhéran.

 

5/5 - (1 vote)