Portrait : Lu Xiaojun

par | Avr 26, 2022 | Portraits | 0 commentaires

L’haltérophile chinois Lu Xiaojun est l’un des plus grands arracheurs de tous les temps et l’un des haltérophiles les plus dominants du XXIe siècle. Sa technique, sa force et son physique en ont fait une icône de l’haltérophilie.

 

En plus d’être physiquement le plus fort de sa catégorie, Lu Xiaojun a également su canaliser toute sa force, sa puissance et sa technique pour dominer une catégorie de poids pendant près d’une décennie. Il a à lui seul décroché le record du monde à l’arraché et au total, années après années, faisant de lui sans aucun doute, le roi des -77kg !

 

UNE TECHNIQUE BIEN RÔDÉE

 

En Chine, les athlètes reçoivent de l’argent pour chaque record du monde. Donc, si quelqu’un est assez bon pour battre des records du monde, il serait intelligent de sa part de les battre que d’un kilo à chaque fois, plutôt que de plusieurs kilos. De cette façon, il augmenterait ses chances de pouvoir rebattre le record du monde, et pourrait continuellement recevoir des récompenses. Eh bien, c’est exactement ce que Lu a fait !

Il augmentait le record du monde à l’arraché d’un kilo à chaque fois, puis effectuait un épaulé-jeté qui lui donnerait le record du monde au total, mais seulement d’un kilo.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Lu se retrouvait à faire exactement la même charge à l’épaulé jeté, année après année. Il dépassait son propre record du monde à l’arraché d’un kilo, puis réalisait le même épaulé jeté que l’année précédente.

En fait, il était si déterminé à maintenir cette cadence qu’il n’était pas rare que Lu gagne lors de son premier essai à l’épaulé-jeté, remporte le record du monde au total lors de sa deuxième tentative avec une facilité déconcertante, avant de renoncer à sa troisième tentative.

De cette façon, il ne rendait pas plus difficile le fait d’établir un autre record du monde l’année suivante.

 

En compétition, il était très rare que Lu n’établisse pas de record du monde ou qu’il ne remporte pas l’or au total.

Sur les onze compétitions internationales auxquelles il a participé, il a remporté l’or dans sept d’entre elles et a établi le même nombre de records du monde.

 

LE DÉBUT DES COMPÉTITIONS INTERNATIONALES

 

La première apparition internationale de Lu remonte à 2004, alors qu’il n’avait que dix-neuf ans, aux Championnats du monde juniors à Minsk, en Biélorussie, en tant qu’athlète de -69kg. Lu s’est montré très prometteur, arrachant 147,5kg et ratant de peu un fantastique 152,5kg. À l’épaulé-jeté, il a réalisé 175kg, devenant ainsi champion du monde junior.

 

Sa première compétition internationale senior fut les Championnats d’Asie 2008 au Japon. Il avait alors vingt-quatre ans, et son niveau ne cessait d’augmenter. Avec un arraché à 158kg et un épaulé-jeté à 188kg, Lu remporta la médaille d’argent. Une anecdote intéressante : Lu a été rejoint sur le podium par Sohrab Moradi, qui a remporté la médaille de bronze en concourant deux classes en dessous de celle dans laquelle il allait finalement connaître un grand succès.

 

LE DÉBUT DES RECORDS DU MONDE

 

En 2009, Lu a concouru dans la classe des -77kg aux Championnats du Monde en Corée du Sud. Lu fut confronté à une concurrence féroce, avec l’haltérophile Arménien Tigran Martirosyan, mais en réalité celui-ci ne s’approcha pas vraiment de l’athlète chinois. Lu a établi un record du monde à l’arraché avec 174 kg, soit quatre kilos de plus que Martirosyan.  Il fit de même à l’épaulé jeté avec 204 kg, encore quatre kilos de plus que Martirosyan, établissant au passage un nouveau record du monde au total.

Ce 204kg est devenu une charge courante pour Lu Xiaojun, un poids qu’il pouvait régulièrement épauler et jeter après un record du monde à l’arraché pour assurer un deuxième record du monde au total. Après ses premiers championnats du monde, il était devenu le plus grand athlète que sa catégorie n’avait jamais vu. Lors des Championnats du monde de 2009 lors de sa dernière tentative, il tenta un épaulé jeté à 211kg pour décrocher un record du monde. Il réussit à l’épauler, mais ne fut pas capable de la jeter.

 

Les Championnats du monde de 2010 ont été l’une des rares fois où Lu n’a pas remporté la médaille d’or au total. Il a réussi à arracher 170kg, mais à manquer 175kg pour le record du monde.

 

L’année suivante, Lu a de nouveau raté 175kg à l’arraché, un poids qu’il était déterminé à atteindre un jour. Ainsi, avec son arraché à 170kg, il a épaulé jeté 205kg, le plus qu’il avait épaulé jeté lors d’une compétition internationale.

Lu devait essayer un record du monde à l’épaulé-jeté s’il voulait espérer une récompense de la part de la Chine. Il a ainsi épaulé 211kg plus facilement que n’importe quel autre 77kg ne l’avait jamais fait, cependant, il n’a pas été en mesure de la jeter.

Malgré tout, Lu Xiaojun a tout de même gagné, il était à nouveau champion du monde.

 

DES PREMIERS JEUX OLYMPIQUES REMARQUABLES

 

Un an plus tard en 2012 à Londres, Lu à concourut pour ses tout premiers Jeux Olympiques. Durant cette compétition il a finalement réussi à arracher 175kg lors de sa deuxième tentative, prolongeant ainsi son propre record du monde, et essayant même une tentative à 177kg. Il a ensuite épaulé jeté 204kg pour un nouveau record du monde au total.

Lu a terminé avec dix-neuf kilos de plus que le deuxième. A ce moment, Lu avait deux records du monde, deux records olympiques et il était maintenant champion olympique.

Lors des Championnats du monde de 2013, Lu a effectué son meilleur total avec un arraché phénoménal à 176kg lors de sa troisième tentative, encore un autre record du monde. Il avait maintenant fait passer le record du monde de 173kg à 176kg à lui tout seul, un kilo à la fois. Cette année, il était en pleine forme. Il était déjà à treize kilos d’avance à l’arraché, sa barre d’ouverture à 196kg à l’épaulé jeté lui a d’ailleurs suffi à remporter la victoire. Sa deuxième tentative à 204kg, comme vous vous en doutez, lui a permis d’établir un autre record du monde au total. Il était si fort à cette compétition que je suis convaincu qu’il aurait pu facilement dépasser son record du monde si il l’avait décidé. Mais il ne l’a pas fait.

 

LA DÉCEPTION INTERNATIONALE

 

Après avoir remporté quatre compétitions majeures, les Championnats du monde de 2011, les Jeux olympiques de 2012, les championnats du monde de 2013 et les Jeux asiatiques de 2014, Lu est arrivé aux Championnats du monde de 2015 à Houston avec de grands espoirs. Malheureusement, malgré un arraché à 175kg, Lu a raté ces trois jetés …

 

Malgré cette déception de 2015, Lu a tiré de manière phénoménale en 2016 aux Championnats nationaux de Chine. Cette compétition allait servir d’échauffement pour les Jeux olympiques de 2016. Lors de cette compétition, Lu a arraché 170kg et 174kg pour égaler son premier record du monde. Vraisemblablement, Lu voulait garder sa tentative à 177kg pour les Jeux olympiques de Rio. Ainsi, durant l’épaulé-jeté, Lu a été contraint de tenter une grosse charge s’il prévoyait de battre son meilleur total. De toute évidence, il avait appris de sa performance précédente aux Championnats du monde de 2015 et a donc ouvert à 192kg à l’épaulé jeté, avant de passer à 200kg, pour terminer magnifiquement à 207kg lors de sa troisième tentative.

C’est d’ailleurs le plus gros épaulé jeté que Lu avait réalisé en compétition, ce qui lui a permis de réaliser un total de 381kg, soit un kilo de plus que son propre record du monde !

 

Lu a pu à nouveau battre son propre record du monde, cette fois avec 177kg aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Cependant la performance phénoménale de Lu Xiaojun a été battue par Nijat Rahimov.

 

UNE NOUVELLE CATÉGORIE POUR DES NOUVEAUX RECORDS

 

Lors des championnats du monde de 2019, durant lesquels il a concouru en -81kg,

Lu Xiaojun a de nouveau dominé la compétition, réalisant un arraché à 171 kg, et un épaulé-jeté à 207 kg pour un total de 378 kg. Son épaulé-jeté et son total étaient tous deux de nouveaux records du monde dans cette nouvelle catégorie de poids, et le record total qu’il battait était le sien, 374kg, effectués lors des Championnats du monde de 2018.

Ce qui a rendu sa performance encore plus impressionnante en 2019, était le fait qu’il avait également dû lutter contre une blessure au bas du dos. D’après Weightlifting House, il n’avait effectué aucun arraché la semaine précédant son arrivé à la compétition.

Évidemment, cela ne lui a pas empêché de remporter un quatrième titre de champion du monde à l’âge de 34 ans !

 

Lu est une véritable légende du sport. Ses mouvements en compétition et à l’entraînement, incluant un arraché à 180kg ainsi qu’un overhead à 220kg, ont inspiré une génération d’haltérophiles, moi y compris.

5/5 - (3 votes)

Suivez-nous sur les réseaux :

POUR LES HALTEROS :

D’AUTRES ARTICLES