L’INVENTEUR DU ROMANIAN DEADLIFT 

 

Quand quelqu’un dit qu’il n’y a pas de nouveautés en haltérophilie, que tous les exercices sont les mêmes depuis toujours, dites-lui d’en parler à Nicu Vlad, l’homme qui a inventé le soulevé de terre roumain. Avant les championnats du monde de 1990, Nicu Vlad a passé du temps au centre d’entraînement olympique des États-Unis avec l’équipe nationale junior. Matt Foreman a d’ailleurs rappelé que Vlad faisait des RDL depuis quelques semaines avant que quelqu’un ne lui demande enfin, ainsi qu’à son entraîneur Dragomir, ce qu’ils faisaient et pourquoi. Ils ont répondu que c’était pour renforcer son dos pour l’épaulé mais que l’exercice n’avait pas de nom. L’un des haltérophiles juniors alors présent, a suggéré de l’appeler le soulevé de terre roumain, et c’est ainsi que cet exercice est né au Colorado.

Lors de ce camp d’entraînement, Vlad a même effectué un record personnel avec un triplé au RDL à 300kg ! Cet homme avait un dos d’acier.

CHAMPION OLYMPIQUE À 21 ANS

 

Vlad est né en 1963. Il a commencé l’haltérophilie en 1978, à l’âge de quinze ans, et à peine six ans plus tard, il était champion olympique.

 

La Roumanie a été la seule nation du bloc de l’Est à défier le boycott soviétique des Jeux olympiques de 1984. Lors de ces Jeux Olympiques, Vlad n’a pas seulement participé à la compétition en -90kg, il l’a aussi remportée et établi des records olympiques à l’arraché, à l’épaulé-jeté et au total. Encore plus impressionnant, Vlad était encore junior à ce moment-là. À Los Angeles, Vlad a dépassé son coéquipier, qui a remporté l’argent, de trente-deux kilos et demi ! Il a arraché 172,5kg et épaulé jeté 220kg. Pour vous dire à quel point c’était impressionnant, le Britannique David Mercer a terminé troisième avec 157,5kg à l’arraché et 195kg à l’épaulé jeté soit 40kg de moins que Nicu Vlad !

 

Vlad avait vingt et un an et il était déjà champion olympique. L’année suivante, il a concouru à nouveau, mais dans la catégorie des -100kg. Aux Championnats d’Europe de 1985, Vlad a gagné en réalisant son premier total à 400kg avec 185kg à l’arraché et 215kg à l’épaulé-jeté. À partir de ce moment-là, c’était un total qu’il battrait à chacune des compétitions, quinze fois pour être exact. La meme année, il a réussi à améliorer ce total de 400Kg aux Championnats du monde, arrachant à nouveau 185kg mais avec un épaulé-jeté à 220kg. Malheureusement à cette époque, ce n’était pas suffisant pour gagner, mais c’était tout de meme suffisant pour le placer sur le podium.

UN ARRACHÉ À 200,5KG EN -100KG !

À ce moment-là, le jeune Roumain était connu pour avoir l’une des meilleures techniques de l’époque, peut-être même de tous les temps. En 1986, Vlad a réalisé quelque chose qui allait rester mythique durant des décennies. À l’arraché, il était devenu la personne la plus lourde à avoir jamais arraché le double de son poids de corps. Pesant 99,6kg, Vlad a arraché 200,5kg ! Encore aujourd’hui il s’agit d’une performance exceptionnelle, pour vous donner une idée, c’est plus que le record du monde actuel chez les -109kg !

Cela fait également de Vlad la personne la plus légère à avoir jamais arraché plus de 200kg le prochain plus lourd serait Yury Zacharevich qui pesait 110kg. Avec ce record du monde de 200,5kg à son actif, Vlad est passé à l’épaulé-jeté avec une avance de sept kilos et demi sur le deuxième de l’Union soviétique Boris Seregin.

UN ATHLÈTE SURHUMAIN

Vlad a terminé la compétition avec une autre performance à couper le souffle, un épaulé-jeté à 237,5kg, deux kilos et demi sous le record du monde de l’époque. Pour mettre cette remontée en perspective, c’est un kilo et demi de plus que le record olympique d’Aramnau réalisé en 2008, pesant cinq kilos de moins. C’est six kilos de plus que ce que Dmitry Klokov a jamais réalisé au niveau international et c’est quatre kilos et demi de plus que le record du monde de Sohrab Moradi en -94kg. Ce total de 438kg est aussi dix-huit kilos de plus que le record du monde au total de Kakhi Kakiasvillis en -99kg, la classe la plus comparable.

C’est tellement au-delà des normes d’aujourd’hui qu’il est difficile de croire que Vlad est de la même espèce que nous.

À la fin de sa carrière, Vlad a brièvement concouru pour l’Australie, remportant une médaille d’or aux Jeux du Commonwealth et une médaille d’argent aux Championnats du monde avant de revenir pour remporter le bronze aux Jeux olympiques de 1996 pour la Roumanie.

 

Nicu Vlad a dit un jour : « En Roumanie, je m’entraîne sur une barre tordue. Ma salle a un mauvais éclairage et il fait très froid en hiver. Ici en Amérique, vous avez tout ce dont vous avez besoin pour vous entraîner.

Ce n’est pas dans la barre, dans la salle ou dans la plate-forme … c’est en vous. »

Rate this post