Tatyana Kashirina est née le 24 janvier 1991 dans la ville de Noginsk, dans la région de Moscou en Russie. C’est dans cette ville qu’elle a obtenu son diplôme d’études secondaires et qu’elle a fait ses premiers pas dans le sport. C’est à l’âge de onze ans qu’elle a décidé de débuter l’haltérophilie.

LA JEUNE TATYANA

Les parents de la fille étaient catégoriquement opposés au choix que leur fille avait fait. Mais Tatyana n’a pas succombé à la persuasion et a continué ce qu’elle aimait.

C’est notamment grâce aux efforts de son entraineur Vladimir Krasnov que les parents de la jeune Tatyana ont bien voulu la laisser continuer. C’est également lui qui a su déceler très tôt les qualités physiques de la jeune fille. Quelques années plus tard Tatyana dira de lui qu’elle le considérait comme son mentor comme un deuxième père.

Avant l’apparition de la jeune Russe sur la scène mondiale, les femmes chinoises et coréennes régnaient en maitres dans la plus grosse catégorie féminine, mais c’était avant l’arrivée de Kashirina. À l’âge de dix-huit ans, elle faisait déjà ses débuts au championnat du monde senior. Le plus étonnant c’est qu’elle y est allée comme l’une des favorites et qu’elle est revenue avec une médaille d’argent et deux records du monde.

Dans presque tous les compétitions auxquelles Tatyana Kashirina a participé, l’haltérophile a soulevé plus que quiconque ne l’avait fait avant elle. Elle détient des records du monde senior et junior à l’épaulé-jeté, à l’arraché et au total.

Depuis 2009, l’athlète a régulièrement remporté des championnats du monde et d’Europe. Son meilleur total est de 348kg.

LONDRES 2012 – JEUX OLYMPIQUES

Un événement important dans la biographie de Tatyana Kashirina a eu lieu en 2012, lorsqu’elle s’est rendue aux Jeux olympiques de Londres. Beaucoup ont noté que la performance de la Russe était tout simplement incroyable. Elle a établi trois records du monde durant cette compétition, mais cela n’a pas suffi pour remporter la médaille d’or. À l’arraché, l’haltérophile réalise deux records du monde, remportant finalement l’arraché avec une barre à 151 kg. La seconde est la Chinoise Zhou Lulu, qui réalise une barre à 146 kg.

Concernant l’épaulé-jeté, le Russe réalise 181kg lors de sa deuxième tentative, établissant à nouveau un record du monde au total. Cependant, la Chinoise réussit une barre à 187kg soit 6 kg de plus que Tatyana, et prend la tête. Lors de sa dernière tentative sur la même barre que la chinoise, Tatyana Kashirina échoue, laissant la victoire à la chinoise…  Néanmoins, les fans de sport continuent d’associer le titre de la femme la plus puissante de la planète au nom de Tatyana Kashirina.

MÉDAILLES D’OR ET RECORDS DU MONDE

En plus de ses victoires aux championnats du monde et d’une médaille d’argent aux Jeux olympiques, Kashirina a remporté sept autres médailles d’or aux Championnats d’Europe.

Aux Championnats du monde de Houston en 2015, Tatyana a remporté l’or, s’imposant avec un total de 333 kg : 148 kg à l’arraché et 185 kg à l’épaulé-jeté !

Trois ans plus tard, le 10 novembre 2018, aux Championnats du monde d’Achgabat, l’athlète russe, dans la catégorie des poids de plus de 87kg, a remporté la médaille d’or absolue, réalisant un total de 330 kg avec 145kg à l’arraché et 185kg à l’épaulé-jeté. Durant cette compétition elle a établi trois nouveaux records du monde.

Aux Championnats du monde d’haltérophilie à Pattaya, en Thaïlande, le 27 septembre 2019, Tatyana a remporté une médaille d’argent dans la catégorie des plus de 87 kg en réalisant un total de de 318 kg, avec 140 kg à l’arraché et 178 kg à l’épaulé-jeté.

5/5 - (2 votes)