Portrait : Tian Tao

par | Mai 10, 2022 | Portraits | 0 commentaires

L’athlète chinois Tian Tao, a commencé l’haltérophilie à l’âge de dix ans. À l’âge de dix-sept ans, il avait déjà des barres impressionnantes. Non seulement il atteignait des charges de record du monde junior, mais il les dépassait avec confiance.

 

UN FUTUR GRAND CHAMPION

 

Tian a concouru en tant qu’athlète de -77kg aux Chinese Intercity Games de 2011. Les records du monde junior à l’époque étaient de 153kg à l’arraché et 185kg à l’épaulé jeté. Tian a réalisé 161kg et 205kg pour un total de 366kg, soit trente-sept kilos au-dessus du record du monde junior au total ! Cet épaulé-jeté dépasse même de trois kilos le record du monde junior d’épaulé-jeté de Taner Sagir. Pour illustrer à quel point Tian Tao était incroyablement doué à l’épaulé jeté, prenez ce 205kg est dites-vous qu’il est égal au poids le plus lourd que Lu Xiaojun, le plus grand haltérophile moderne des -77kg, ait jamais réalisé lors d’une compétition IWF. C’était aussi cinq kilos en dessous du record du monde de 210kg détenu par Oleg Perepetchenov.

 

Tian est resté dans la classe des -77kg un an de plus dans le but de faire partie de l’équipe olympique de 2012 pour la Chine. Il a estimé qu’il serait plus facile pour lui en -77kg plutôt que dans la catégorie des -85kg dans laquelle le champion du monde et champion olympique Lyu Yong était déjà bien installé. Au lieu de ça, Tian a tenté de se qualifier chez les -77kg, contre Lu Xiaojun et Lu Haojie. Malgré un total de 365kg, il n’a pas été sélectionné pour les Jeux Olympiques et a donc laissé sa place à Lu Xiaojun et Lu Haojie. Ce fut une période très décevante pour Tian Tao mais il s’est assuré d’être présent aux prochains Jeux olympiques.

 

Il convient de mentionner que, dans n’importe quel autre pays, les performances de Tian auraient été suffisants pour être sélectionné pour les Jeux olympiques, mais en Chine, comme le dit le dicton, il est plus difficile de gagner les championnats nationaux que les Jeux olympiques.

 

UN JETÉ TROP FAIBLE OU UN ÉPAULÉ TROP FORT ?

 

La carrière de Tian Tao a connu une période difficile peu après 2012, une période qui a d’ailleurs laissé des traces tout au long de sa carrière. Malgré son énorme force et sa dominance physique, Tian a commencé à louper des poids, en particulier sur le jeté. Il a remporté la médaille de bronze au Festival Olympique Junior d’Australie, mais aux Championnats nationaux Chinois plus tard la même année, a dû arrêter prématurément en raison d’une blessure subie lors d’un jeté. Lors des Jeux nationaux de Chine, il a réussi à effectuer deux barres sur six, certainement loin d’être aussi constant qu’il devrait l’être, mais suffisant pour s’assurer une place aux Championnats du monde de 2013, sa première compétition internationale senior. Cependant, plus de déception que prévu, Tian n’a réalisé qu’un seul arraché et a dû se retirer avant l’épaulé-jeté.

Après ça, Tian est arrivé aux Jeux asiatiques de 2014, remportant finalement une médaille d’or internationale bien qu’il n’avait encore fait que la moitié de ses barres. Il a arraché 163kg, puis a épaulé jeté 205kg avant de raté 211kg, pour sa dernière barre il a sauté de 211 à 218kg et a réussi à la jeter. Avec cette dernière barre il a égalé le record du monde et a établi un nouveau record du monde junior, deux kilos de plus que le 216kg d’Ilya réalisé 9 ans auparavant. Enfin Tian avait montré de quoi il était capable, du moins à l’épaulé-jeté. La façon dont il l’a fait n’avait même pas l’air difficile.

Plus tard cette année-là, aux Championnats du monde 2014, Tian a dû faire face à une concurrence très rude. Rostami, Markov et les deux Russes Okulov et Apti. Tian Tao s’est retrouvé sixième, avec 170kg à l’arraché et 205kg à l’épaulé jeté. Il a raté deux épaulés jetés, à 211kg et à 219kg pour une tentative de nouveau record du monde. Cela a montré le genre de capacité que Tian avait. C’était un athlète enragé, possédant une force incroyable, capable d’épauler un record du monde apparemment n’importe quel jour de la semaine, mais incapable de la jeter…

 

Au cours de l’année suivante, des vidéos ont commencé à apparaître sur internet, montrant certaines performances de Tian à l’entrainement, les images étaient à couper le souffle. Un 220kg épaulé jeté flexion, deux kilos au-dessus du record du monde de l’époque. Une série de six à 270kg en squat, plus de trois fois poids de corps. Il a même posté une vidéo d’un énorme arraché à 180kg.

 

DE FAUX ESPOIRS…

 

Tian est arrivé aux Championnats du monde de 2015 en tant que favori non officiel pour beaucoup. Il avait réalisé moins que Rostami, Okulov, Apti et d’autres, mais nous savions tous qu’il était capable de beaucoup plus, et que s’il était en pleine forme, il serait imbattable. C’est ainsi que Tian a presque toujours été.

Il a ouvert l’arraché à 173kg, plus qu’il ne l’avait jamais fait en compétition, avant de réaliser 178kg lors de sa troisième tentative pour une avance de deux kilos sur Rostami. C’était très bien parti pour Tian mais malheureusement après avoir épaulé 211kg trois fois, il a raté le jeté trois fois, il avait encore échoué sur le jeté. En plus de ses précédentes blessures à l’épaule, cela n’a certainement pas aidé que son coéquipier, Lu Xiaojun, ait fait exactement la même chose que lui un jour plus tôt. Premier à l’arraché, trois épaulés, aucun jeté…

2016 est arrivé, quatre ans après avoir raté sa place dans l’équipe olympique dans la catégorie des -77kg. Cette fois, c’était un 85kg avec des qualités physiques sans égales dans sa catégorie. Malheureusement, sa précision au jeté lui faisait toujours défaut. Malgré sa vitesse et sa mobilité, il était beaucoup moins précis que d’autres tels que Okulov, Apti, Sincraiyan, etc.

Tian a participé aux championnats nationaux Chinois et a réussi à épauler et jeter le record du monde de 220kg. Encore plus impressionnant, des images de Tian ont été diffusées après les Jeux olympiques où il réalisait un épaulé jeté à 225kg et même un épaulé à 230kg, soit douze kilos au-dessus du record du monde ! Comme toujours, l’épaulé semblait sans effort.

 

ENFIN CHAMPION DU MONDE !

 

Lors des championnats du monde de 2019 Tian a ouvert avec 175 kg à l’arraché qu’il a raté deux fois. Cependant, à l’instar de sa performance aux Jeux olympiques, il est passé à 180 kg et a réussi sa troisième tentative pour rester dans la compétition. Après Tian, Rostami a été appelé pour une tentative d’ouverture à 180 kg. Il était le dernier athlète à participer à la compétition. Mais avant de passer, il semblait y avoir confusion de la part du personnel d’arbitrage, Rostami semblait prêt à faire sa première tentative, mais un autre athlète a été appelé. Cette période d’attente semblait avoir refroidi tout élan que Rostami avait et il n’a pas été en mesure de valider un arraché, après quoi il fut éliminé.  

Les tentatives manquées de Tao et Rostami ont ouvert la porte à un autre athlète, le Géorgien Anton Pliesnoi. Il a remporté la médaille d’or à l’arraché avec 181 kg, dépassant de peu Tian Tao qui a réussi à arracher 180 kg pour la médaille d’argent. Tandis que le Colombien Rivas avait réussi 179 kg pour remporter la troisième place à l’arraché.

Concernant l’épaulé jeté, cela s’est transformé en duel entre Tian Tao et Meso Hassona. Avec une tentative pour chaque athlète, Meso détenait une avance de quatre kilos sur Tian Tao. Meso est allé chercher 230 kg lors de sa troisième tentative, cependant, il a raté le jeté. Tian a ensuite demandé 230 kg qu’il a facilement réalisé, il était devenu pour la première fois de sa carrière, champion du monde !  

5/5 - (1 vote)

Suivez-nous sur les réseaux :

POUR LES HALTEROS :

D’AUTRES ARTICLES